World Travel Guides


Equateur - Attractions


Marché aux bestiaux d'Otavalo, Imbabura

Quito

La capitale et la plus belle ville d'Amérique latine, se situe à 2 850 m d'altitude et à 22 km de la ligne de l'équateur. Entourée de montagnes, dont le superbe volcan enneigé du Pichincha (4 700 m), elle abrite des trésors d'architecture coloniale. La vieille ville est un dédale de ruelles et de places, bordées de maisons chaulées aux toits de tuiles et d'églises qui rivalisent de somptuosité. Le nord de la cité, moderne, accueille les ambassades, les immeubles de bureaux et les compagnies aériennes.

Le monastère de San Francisco, la plus ancienne église d'Équateur, date du XVIe siècle. L'architecture de La Compañía, construite par les jésuites à partir de 1605 et achevée au bout de 163 ans, vous coupera le souffle. Sept tonnes d'or ornent les murs de cette église, la plus richement ornée du pays (ne cherchez pas d'ex-voto remerciant les Incas pour leur involontaire participation !). La Calle Juan de Dios Morales, plus connue sous le nom de La Ronda, est l'une des rues coloniales les mieux préservées. Elle est rarement empruntée par les voitures, vous pourrez donc y flâner à loisir en admirant les jolies maisons aux balcons fleuris et quelques échappées sur la cité. Une petite colline, surmontée d'une immense statue sans grâce, La Virgen del Quito, surplombe la vieille ville et offre un splendide panorama sur la capitale.

Après avoir exploré le Quito colonial, vous pourrez vous détendre dans la ville moderne en vous installant à la terrasse d'un des nombreux cafés qui bordent l'Avenida Amazonas, rendez-vous des touristes et de la jeunesse quiteña.

Otavalo

A l'ombre du volcan Cayambe (5 790 m), la petite ville d'Otavalo est célèbre pour son marché indien, qui date de l'époque pré-inca. Bien que très touristique, il mérite la visite pour son animation et l'excellence de l'artisanat proposé. De plus, la route qui mène de Quito à Otavalo, vertigineuse, traverse des paysages saisissants. Les Otavaleños, qui portent toujours leurs costumes traditionnels, sont renommés pour leurs tissages, exportés jusqu'aux Etats-Unis et en Europe.

Avenue des volcans

Au sud de Quito, une longue vallée, bordée de deux chaînes de montagnes, court jusqu'à Cuenca. Appelée l'avenue des volcans, elle offre des vues spectaculaires et compte 9 des 10 plus hauts sommets équatoriens, dont le Cotopaxi (5 897 m) et le Chimborazo (6 310 m). Toute cette région est ponctuée de hameaux indiens, où la vie ne semble pas avoir changé depuis des siècles. Chaque communauté possède son style propre de costumes. Les villages les plus importants, comme Saquisilí, Pujili, Zumbahua, Sigchos et San Miguel de Salcedo, attirent les habitants des environs les jours de marché. La paisible bourgade de Salinas est renommée pour ses produits laitiers, ses saucissons et ses sculptures sur bois. La plupart de ces villages ne sont accessibles qu'à pied.

Cuenca

Fondée en 1557 par les Espagnols, Cuenca, la troisième ville du pays, est aussi l'une des plus jolies. Son centre, tout en ruelles, comporte de nombreuses maisons et églises coloniales. De grandes places ombragées ajoutent à l'agrément du lieu. La fabrication des fameux panamas a assuré la prospérité de la communauté indienne locale, dont les femmes portent de superbes jupes en velours brodé. A 50 km au nord, vous pourrez visiter les ruine d'Ingapirca, le site précolombien le mieux conservé d'Equateur.

Baños

Sur la route de l'Oriente, arrêtez-vous à Baños, une petite ville thermale enserrée de montagnes à pic, où se fait déjà sentir la touffeur amazonienne. Deux routes conduisent de Quito au bassin amazonien, où d'immenses étendues de forêt tropicale enchanteront ceux qu'intéressent les tribus locales, la nature, l'observation des oiseaux et les treks dans la jungle. Macas, Puyo, Tena, Coca et Lago Agrio sont les principales villes donnant accès à cette région. Le village de Misahuallí, près de Tena, est l'un des meilleurs endroits pour organiser un circuit.

Nariz del Diablo

Deux trajets en train vous laisseront des souvenirs impérissables : celui d'Alausi à Guayaquil, qui passe par la fameuse Nariz del Diablo (nez du diable), où vous aurez l'impression que le convoi est suspendu entre ciel et terre à une hauteur vertigineuse, et le parcours Ibarra-San Lorenzo, à bord d'un vieux bus de ramassage scolaire, bricolé pour fonctionner sur des rails, et reliant les hauts plateaux à la côte, près de la frontière colombienne. Pour véritablement frôler la crise cardiaque, installez-vous sur le toit de ces trains "pas comme les autres".

Parque Nacional Sangay

A 70 km au sud-est de Baños, le Parque Nacional Sangay, le plus reculé et le plus difficile d'accès, couvre 270 000 ha et protège une variété incroyable d'animaux menacés. La réserve forestière Pasochoa, à 30 km au sud-est de Quito, et le Parque Nacional Podocarpus, tout au sud du pays, entre Loja et Zamora, abritent une grande diversité de fleurs et d'habitats. La Reserva Producción Faunísta Cuyabeno, au nord-est de l'Oriente, vous permettra d'apercevoir une faune exceptionnelle. Enfin, pour avoir un aperçu de la nature côtière, visitez le Parque Nacional Machalilla, au nord de Guayaquil.

Archipel des Galápagos

Les amoureux des animaux ne manqueront pas l'archipel des Galápagos, à 1 000 km des côtes équatoriennes. Certes l'excursion est chère (la visite ne se fait qu'en circuit organisé), mais une semaine de cabotage entre ces îles à la rencontre d'animaux peu farouches et de paysages extraordinaires mérite ce sacrifice, d'autant que l'argent récolté sert à l'entretien et à la préservation de cet univers fabuleux. Dès votre arrivée, vous serez assailli par les cris (et l'odeur) des otaries qui se prélassent sur les quais et partent à l'assaut des bateaux, disputant aux pélicans la meilleure place sur le gaillard d'avant. Où ailleurs pourrez-vous vous asseoir à côté d'un fou de bassan à pieds bleus et photographier une frégate et son petit à moins d'un mètre de distance ? Vous nagerez en compagnie des pingouins et des bandes de joyeux dauphins accompagneront votre bateau, sautant à l'envi pour voir la tête des passagers ou du capitaine. En saison, vous aurez peut-être la chance d'apercevoir des baleines. L'archipel couvre 50 000 km² et comprend 19 îles. Le paysage, volcanique, donne une impression de début du monde. Parmi l'avifaune et la vie marine, les espèces les plus renommées sont les albatros, les pingouins, les fous de bassan, les tortues géantes, les iguanes, les otaries, les baleines et les dauphins. De grâce, suivez scrupuleusement les directives de votre guide afin de ne pas altérer ce véritable paradis.

A Quito, de nombreuses agences de voyages proposent des circuits de 3 à 15 jours aux Galápagos. Les prix varient suivant la longueur du circuit et le confort du bateau et incluent généralement le trajet en avion de Quito à Santa Cruz, l'île sur laquelle se trouve l'aéroport.



Hosting by: Linux Hosting
Travel Guides | Guides Site Map | Indian restaurant | Daily deals
© WorldGuides 2019. All Rights Reserved!