World Travel Guides


Equateur - History


Equateur History

Vers 12000 av. J.-C. - Arrivée en Amérique du Sud des nomades asiatiques qui traversèrent le détroit de Bering il y a 25 000 ans. Quelques milliers d'années plus tard, ils seront rejoints par des émigrants venus des îles polynésiennes. Dans la région de Quito les signes les plus anciens d'une culture plus élaborée remontent à 3200 av. J.-C. et correspondent à la période Valvidia.
Epoque pré-inca - Cette période se perd dans le temps et les légendes jusqu'au XIe siècle, lorsque dominent deux tribus : les Caras sur la côte et les Quitus sur les hauts plateaux. Ces derniers, pacifiques, sont conquis par les Caras et forment la nation Shyri, qui dominera les hauts plateaux jusqu'en 1300. La montée en puissance des Puruhas, habitants les hautes terres du Sud, est jugulée par le mariage d'une princesse shyri avec Duchicela, le fils du roi des Puruhas. La paix règnera pendant 150 ans.
L'empire inca - Lors de l'essor de cet empire, les descendants de Duchicela dominent le Nord et les Cañaris gouvernent le Sud. Ces derniers se défendent contre les envahisseurs incas et il faudra quelques années à l'Inca Tupac-Yupanqui pour les soumettre. Encore aujourd'hui les Cañaris portent le deuil de leur empereur, marqué par le large et long ruban noir qui orne leur petit chapeau rond.
Huayna Capac, fils de Tupac-Yupanqui et d'une princesse cañari, succède à son père; il réprime les soulèvements et tente de conforter sa position en épousant Pacca, la fille de Cacha Duchicela, qu'il a vaincu. De cette union naîtra Atahualpa
1526 - Année majeure dans l'histoire de l'Equateur : Huayna Capac meurt, laissant son royaume à ses deux fils, Huáscar à Cuzco et Atahualpa à Quito. L'empire inca est partagé. Le 21 septembre la première expédition espagnole accoste près de l'actuelle Esmeraldas, conduite par Bartolomé Ruiz de Andrade pour le compte de Francisco Pizzaro.
1527-1531 - La rivalité croît entre les deux fils de Huayna Capac. Après plusieurs années de guerre, Atahualpa bat son frère près d'Ambato.
1532-1535 - Pizzaro arrive, bien décidé à conquérir les Incas. Son avance sera rapide et dramatique. Bien que peu nombreux, les conquistadors, couverts d'armures, grimpés sur leurs chevaux et tirant du canon, sont considérés comme des dieux par les Indiens terrorisés. A la fin de l'année, Atahualpa, prêt à négocier avec les envahisseurs, arrive à Cajamarca (Pérou) le 16 novembre mais Pizzaro lui a tendu un piège. Les conquistadors massacrent son escorte mal armée et jettent l'Inca en prison. Pizzaro exige une rançon pour délivrer l'empereur, mais une fois en possession de quantités incalculables d'or, d'argent et d'objets de valeur, il condamne l'Inca à mort lors d'un procès inique ; Atahualpa sera exécuté le 29 août 1533.
Malgré la mort de l'Inca, les combats continuent pendant deux ans sous la direction de Rumiñahui, un général d'Atahualpa. Ce dernier est vaincu à Quito par Sebastián de Benalcázar à la fin de l'année 1534, mais rase la ville avant de l'abandonner. Quito est reconstruite et Rumiñahui sera exécuté en janvier 1535. Le seul site inca d'importance laissé intact se trouve à Ingapirca, au nord de Cuenca.
1535-1808 -Le frère de Francisco Pizzaro, Gonzalo, devient gouverneur de Quito en 1540. Dans l'espoir de conquérir l'Amazone et de trouver de l'or, Gonzalo envoie, en 1541, son lieutenant Francisco de Orellana. Ce dernier parviendra, le premier, à descendre le fleuve et à atteindre l'océan Atlantique. L'Equateur sera gouverné comme une province à partir de Lima (Pérou), puis à partir de Nueva Grenada (Colombie) pendant les premiers siècles de la colonisation. C'est une colonie paisible, où prospèrent l'agriculture et les arts. De nouvelles cultures sont introduites, comme celle de la banane (toujours florissante), ainsi que l'élevage. On construit des milliers d'églises et de monastères, dont les sculptures et les peintures trahissent les influences espagnoles et indiennes. Cette "école de Quito", que l'on peut admirer aujourd'hui, a marqué de manière indélébile l'architecture coloniale équatorienne.
Le système du huasipongo, véritable esclavage est encouragé. Au cours du XVIIe siècle, plusieurs soulèvements opposent les Indiens aux colons espagnols. L'un des héros de ces mouvements révolutionnaires est Eugenio Espejo. Brillant intellectuel, il obtient un doctorat à 20 ans, écrit des satires politiques, fonde un journal et meurt en prison en 1795.
L'indépendance - La première tentative sérieuse pour libérer l'Equateur du joug espagnol est due à un groupe de partisans conduit par Juan Pío Montúfar. Le 10 août 1809, ils s'emparent de Quito. Vingt-quatre jours plus tard, les troupes royalistes reprennent le contrôle du pays. En octobre 1820, Simón Bolívar, le libérateur vénézuélien, soutiendra les habitants de Guayaquil pendant deux ans. Le maréchal Sucre, l'un des meilleurs officiers de Bolívar, livrera la bataille décisive le 24 mai 1822, battant les troupes royalistes à Pichincha et s'emparant de Quito. L'Equateur fait alors partie de la Gran Colombia (avec le Venezuela et la Colombie) avant de devenir indépendant en 1830.
1875 - Assassinat du président conservateur Garcia Moreno.
1912 - Lynchage du président libéral Eloy Alfaro.
1979 - Election démocratique de Jaime Roldos Aguilera. Il s'oppose à l'installation de sectes évangéliques chez les Indiens d'Amazonie et à la prospection pétrolière. 1981 - Décès dans un "accident" d'avion en 1981.
1984 - Le conservateur León Febres Cordero est élu à la présidence, suivi en 1988 par un social-démocrate, Rodrigo Borja.
1992 - Victoire d'un autre conservateur, Sixto Durán Ballén.
1996 - Présidence d'Abdalá Bucaram, élu en 1996, déposé et remplacé en juillet 1998 par Jamil Mahuad qui pratique une politique néolibérale.
2000 - En janvier, après l'annonce de la dollarisation de l'économie (1 $US valait alors 25 000 sucres !), le principal mouvement indigène (indien) du pays, la Conaie (Confederación de Nacionalidades Indígenas del Ecuador) et un groupe de colonels ont destitué le président et remis le pouvoir à Gustavo Noboa, l'ancien vice-président.
2001 - Le sucre, monnaie du pays, cesse d'exister, au profit du dollar. L'Equateur, dont 70% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté, renégocie sa dette.
2002 - L'ex-putschiste Lucio Gutierrez, candidat de centre-gauche, sort vainqueur de l'élection présidentielle



Hosting by: Linux Hosting
Travel Guides | Guides Site Map | Indian restaurant | Daily deals
© WorldGuides 2019. All Rights Reserved!